OFFRE SPÉCIALE: 40% DE REMISE IMMÉDIATE sur notre APPAREIL ÉPILATOIRE INNOVANT! 💋

La mode est un langage utilisé pour établir un lien avec d'autres femmes !

 

Le langage par les mots

Étonnamment, bien que le berceau historique de la mode soit Paris, la majorité des termes utilisés lorsque l’on travaille dans la mode sont anglais, sûrement parce qu’il s’agit d’un milieu où se regroupent de nombreuses nationalités totalement différentes. Voici un glossaire des termes les plus particuliers dans le monde de la mode d'aujourd'hui.

Collection Capsule

Une collection capsule est une collection à part, indépendante des autres collections, et composée seulement de quelques pièces en édition limitée. Il peut s’agir d’un co-branding ou tout simplement d’une collection spéciale créée par la marque.

Co-branding

Dans l’univers de la mode, le concept de co-branding, ou collaboration, est désormais très fréquent. Mais qu’est-ce que c’est ? L’idée est de réunir deux noms de styliste, de marque, d’artiste ou autre afin de créer une collection capsule. Alliez les forces de deux entités et vous les rendrez encore plus fortes.

Fashion Week

La semaine de la mode est certainement l’événement le plus important dans le monde de la mode. Et tenez-vous bien parce qu’il n’y en a pas qu’une seule ! En ce qui concerne le prêt-à-porter féminin il y a quatre fashion weeks par saison (Printemps/Été en septembre, Automne/Hiver en mars) : la première se passe à New York, la deuxième à Londres, puis Milan et enfin Paris. Les fashion weeks ont toujours lieu dans cet ordre-là. A cela s’ajoutent les quatre fashion weeks de prêt-à-porter masculin, toujours dans le même ordre, mais qui cette fois ont lieu en janvier et en juin. Enfin, la Haute Couture a sa propre fashion week, en janvier et en juillet, cette fois exclusivement à Paris puisque la Haute Couture est une exception française. Bien sûr il s’agit des fashion weeks historiques, mais il en émerge de nouvelles comme à Berlin ou encore à Copenhague.

Merchandising

Dans le secteur de la mode, les boutiques sont la première vitrine des marques. Le merchandising est donc capital. Il s’agit de vraies techniques de marketing qui consistent en l’aménagement des points de vente et de présentation des produits afin d’optimiser les ventes tout en respectant l’image de marque. Il repose sur des analyses des comportements des visiteurs en points de vente : leurs parcours, leurs habitudes, ce qui retient leur attention…

Moodboard

Il s’agit de la première étape dans la recherche d’inspiration d’un styliste. Pouvant être littéralement traduit comme étant un « tableau d’humeur », le principe d’un moodboard est de réunir sur une même feuille, un même tableau - voire un mur tout entier - toutes les images ou mots qui nous inspirent. A partir de là va naître un fil conducteur, une idée générale dont vont découler des modèles de vêtements jusqu’à l’aboutissement d’une collection complète. Mais un moodboard peut également être utilisé pour trouver l’inspiration d’un design de site internet, ou de la décoration d’intérieure d’un showroom par exemple.

Retail/Wholesale

Il est indispensable de connaître la différence entre ces deux termes qui font référence à une stratégie de distribution. Le retail fait référence aux boutiques en propre, exclusives à la marque. C’est la marque qui ouvre ses propres boutiques tandis qu’une marque wholesale va être distribuée chez des détaillants multimarques. Pour simplifier, une marque retail travaille en BtoC puisqu’elle s’adresse directement au client final, alors qu’une marque wholesale adopte une stratégie BtoB puisqu’elle est d’abord vendue à une boutique multimarques qui joue le rôle d’intermédiaire entre la marque et le client final. Sachez toutefois qu’une même marque peut adopter les deux stratégies et avoir à la fois ses propres boutiques et être revendue en grand magasin.

 

Le langage par les vêtements

Il n'est pas nécessaire d'être passionné par la mode pour se rendre compte de l'importance qu'a notre manière de nous habiller sur la perception qu'on les autres femmes de nous. 

Les vêtements font partie de ce tiroir d’éléments que nous analysons lorsque l’on nous présente à quelqu’un par exemple. Les habits que nous portons nous permettent de projeter une image personnelle que nous souhaitons montrer.

Même lorsque ce n’est pas dans notre intention, la manière que nous avons de nous habiller peut en dire beaucoup aux autres sur nous. De plus, il se peut que ce que nous souhaitons transmettre aux autres avec nos vêtements ne corresponde pas à ce que les autres interprètent. Les choix en terme de mode que vous pouvez faire peuvent affecter votre propre image. Mais également l’impression que vous transmettez aux autres. Et donc la manière qu’ils auront de se comporter à votre égard. Cela peut avoir une influence sur tout. En partant du résultat d’un match sportif en passant par le jugement qu’un recruteur peut avoir sur votre capacité à travailler. 

En fait, une étude prouva que le fait d’utiliser la couleur rouge sur les vêtements sportifs augmenterait la probabilité de gagner. Une autre recherche tenta de comprendre dans quelle mesure la tenue d’un candidat a une influence sur les perceptions du recruteur. Concernant les caractéristiques de gestion. Et les décisions d’employer des femmes pour des postes à responsabilité. 

Les vêtements et la manière de s’habiller n’ont pas toujours été si différents au sein d’une culture. Et n’ont pas toujours eu une telle influence. Les progrès techniques apparus au cours des siècles ont révolutionné significativement les dressings.

Au début, l’objectif principal des vêtements était de nous maintenir au chaud et au sec. En plus de nous protéger du soleil et de la poussière. C’était une question de survie. Petit à petit, on leur donna également une utilité pratique. Afin de faciliter les tâches quotidiennes. Par exemple, nous pouvons l’observer avec l’apparition des poches dans les pantalons. Avec le développement des moyens technologiques, les vêtements commencèrent à perdre de leur importance. En terme de survie et d’utilité. Les vêtements ne permettent désormais plus uniquement de survivre et de nous faciliter la vie. Il est vrai que les habits ne cessent d’avoir un côté pratique. Mais leur importance a gagné beaucoup de terrain sur d’autres aspects. 

Une influence clé dans notre manière de nous habiller est le résultat de millions d’années de développement de l’espèce. Comme cela se produit pour de nombreuses espèces animales, le concept de sélection du partenaire dans la psychologie évolutive suggère le fait que notre comportement est déterminé par nos efforts pour trouver un partenaire et nous reproduire.

La capacité à choisir une tenue vestimentaire nous offre une possibilité. Celle de nous différencier. Celle d’être plus attractifs pour la personne que nous avons choisi pour être notre partenaire. Pensez, en épargnant les distances, à un paon montrant son éventail de plumes cachées lorsqu’il tente de convaincre une femelle de s’accoupler.

Au contraire, nous pouvons utiliser les vêtements pour nous fondre dans la masse et dissimuler notre individualité. Par exemple, en utilisant un uniforme ou en adoptant un style plus ou moins homogène dans un environnement déterminé.